Traitement des fibromes

Les fibromes de l’utérus

Le fibrome est une formation toujours bénigne, qui se développe au sein de l’utérus à partir du muscle utérin. Sa taille varie de quelques millimètres à plus de 20 centimètres. Il est situé soit à l’extérieur de l’utérus, soit dans l’épaisseur même du muscle utérin soit alors à l’intérieur de la cavité utérine. La présence d’un fibrome utérin peut expliquer l’existence de saignements anormaux en dehors des règles ou alors la présence de règles abondantes, voire hémorragiques. L’existence d’un fibrome peut également expliquer certaines situations de stérilité.

Plus la proportion du fibrome située à l’intérieur de la cavité utérine augmente, plus sa responsabilité dans les saignements anormaux ou dans la stérilité devient importante.

Le plus souvent, le fibrome ne nécessite aucun traitement. Lorsqu’il doit être ôté, traitement du fibrome de l’utérus est souvent chirurgical. Il peut être réalisé selon plusieurs techniques opératoires.

Par hystéroscopie opératoire

L’hystéroscopie opératoire permet le traitement des fibromes sous muqueux (c’est à dire situés à l’intérieur de la cavité utérine) en hospitalisation ambulatoire. Les techniques opératoires sont décrites sur cette page.
Il est nécessaire d’ôter ces fibromes sous muqueux par cette technique opératoire chez les femmes qui présentent des règles abondantes et/ou des saignements en dehors des règles. De plus le traitement de ces fibromes permet le traitement efficace des stérilités liées à la présence de ces fibromes sous muqueux.
Cette technique opératoire est assurée au sein de la clinique Internationale du Parc Monceau par les chirurgiens de GYNECOSPHERE.

Par cœliochirurgie

Cette technique opératoire est assurée au sein de la clinique Internationale du Parc Monceau. Elle permet d’ôter des fibromes jusqu’à 8 à 10 cm de diamètre sans ouverture de l’abdomen. Il est nécessaire pour cette intervention d’être hautement qualifié en cœliochirurgie et d’avoir la maîtrise ses sutures cœlioscopiques. De plus pour éviter les ouvertures de l’abdomen pour ôter ensuite le fibrome il faut disposer d’un matériel spécifique qui permet le morcellement du fibrome à l’intérieur de l’abdomen. L’équipe GYNECOSPHERE possède cette compétence et dispose de l’ensemble du matériel nécessaire à cette prise en charge qui autorise une courte hospitalisation (2 à 3 jours) et une reprise précoce de l’activité professionnelle.

Par radiologie interventionnelle

La technique opératoire de l’embolisation de fibromes est décrite sur cette page.
Cette technique de radiologie interventionnelle préopératoire est assurée au sein de la clinique Internationale du Parc Monceau par le Dr Césare TOUEG. Dans certaines situations, l’embolisation sera le seul traitement; dans d’autres elle sera la première étape de la prise en charge avant la laparotomie.

Certaines décisions sont difficiles à prendre : opérer et/ou emboliser ? les docteurs Césare Toueg et Philippe Landowski ont organisé une consultation pluridisciplinaire qui a comme objectif la prise d’une décision qui tienne compte au mieux des risques et bénéfices attendus en fonction également du contexte médical de chaque femme.

Par laparotomie d’emblée

Cette technique opératoire classique est assurée au sein de la clinique Internationale du Parc Monceau. Elle ne doit être réservée qu’aux situations qui ne permettent ni la cœlioscopie ni l’hystéroscopie.

La cœlioscopie de contrôle : chez une patiente qui souhaite obtenir une grossesse, il faut également savoir envisager une cœlioscopie 1 à 3 mois après l’ablation des fibromes pour ôter les adhérences qui se forment souvent lors de cette intervention afin d’améliorer la fécondité qui parfois aura pu être altérée par le premier geste opératoire.


Publié le 16 juin 2015 par Dr. Philippe Landowski

Mentions légalesPlan du site • Copyright © 2015 • Gynécosphère - Centre international de gynécologie Paris, France • Tous droits réservés